Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
03 May

Le mythe des orchidées - Autour de Frescati

Publié par Jardinsmerveilleux  - Catégories :  #Autour de Frescati

Ophrys abeille. Toutes les photos présentées ci-après ont été prises autour de mon jardin de Frescati.

Ophrys abeille. Toutes les photos présentées ci-après ont été prises autour de mon jardin de Frescati.

Pourquoi les orchidées arrivent-elles en tête de nos fleurs préférées ?

Pourquoi un tel mythe autour de cette famille botanique ?

Pourtant cette famille semble mal connue et lorsque l'on parle d'orchidées, certains ne pensent qu'aux orchidées tropicales alors que les genres Orchis et Ophrys peuplent nos campagnes et sont des genres typiquement européens !

Avant d'essayer de répondre à ces questions, on pourrait également se demander :

Pourquoi la SFO (société française d'orchidophilie) et "Lot nature" ont t-il organisé une "sortie orchidée" à deux pas de chez moi, à Faycelles dans le Lot ?

Le mythe des orchidées - Autour de Frescati

Le Quercy, avec ses sols sédimentaires et ses nombreuses zones de pâturages, est propice au développement des orchidées, et tout particulèrement cette station faycelloise bien connue des orchidophiles où certains ont recensé jusqu'à 31 espèces, et de nombreux hybrides...

(Station : lieu où pousse une même plante en grande quantité)

Les membres de la SFO ont profité de cette journée pour effectuer des comptages et mettre à jour leurs cartographies de recensement des espèces. De même, ils surveillent les espèces en voie de disparition.

47 espèces d'orchidées ont été recensées dans le département du Lot.

Orchis pyramidal (Anacamptis pyramidalis) - La plus courante. Espèce de lumière.

Orchis pyramidal (Anacamptis pyramidalis) - La plus courante. Espèce de lumière.

Le Mythe des Orchidées

Une plante pour qui la reproduction a été impossible pendant plusieurs siècles, cela fascine, et ne peut qu'engendrer fantasme collectif et désir de possession !

Pourquoi les graines, microscopiques mais en très grand nombre, ne germaient-elles pas ?

Au XVII et XVIII ème siècles beaucoup d'expériences dans de nombreux pays ont eu lieu. Et ce n'est qu'en 1899 qu'un biochimiste français, Noël Bernard, a percé le secret !

En observant des graines de néottie (une orchidée) au microscope, il constate la présence de filaments micellaires dans les graines qui amorcent une germination.

Heureka ! Il fallait une symbiose obligatoire avec un champignon pour que les graines puissent germer !

On connait la suite avec l'explosion du commerce des orchidées tropicales...

Orchis militaire (Orchis militaris) - Casque clair, veiné de violet à l'intérieur. Espèce de lumière.

Orchis militaire (Orchis militaris) - Casque clair, veiné de violet à l'intérieur. Espèce de lumière.

Le mythe des orchidées - Autour de Frescati

Selon certains, le mythe des orchidées a une tout autre origine...

Théophraste observant le tubercule d'une orchidée, y a vu une forme similaire aux testicules (orchis en grec). De là à lui attribuer des propriétés aphrodisiaques selon la théorie des signatures, il n'y avait qu'un pas ! Ces propriétés sont infirmées par les scientifiques de nos jours.

Toutefois, en Turquie, la récolte du Salep (poudre de racine d'orchis) se poursuit, mettant en danger les orchidées. Heureusement, les cimetières sont respectés, et c'est aujourd'hui le seul endroit où poussent encore des orchidées sauvages !

Orchis pourpre (Orchis purpurea) - Gros casque très veiné de pourpre. Mi-ombre.

Orchis pourpre (Orchis purpurea) - Gros casque très veiné de pourpre. Mi-ombre.

Orchis singe (Orchis simia) - Labelle très fin et recroquevillé semblable à un singe. Lumière à mi-ombre. (2 photos)
Orchis singe (Orchis simia) - Labelle très fin et recroquevillé semblable à un singe. Lumière à mi-ombre. (2 photos)

Orchis singe (Orchis simia) - Labelle très fin et recroquevillé semblable à un singe. Lumière à mi-ombre. (2 photos)

Hydride Orchis militaris et Orchis purpurea

Hydride Orchis militaris et Orchis purpurea

Hybride Orchys militaris et Orchys simia (2 photos)
Hybride Orchys militaris et Orchys simia (2 photos)

Hybride Orchys militaris et Orchys simia (2 photos)

Limodore à feuille avortée - Aspect des fleurs proche des espèces tropicales. Peu de chlorophylle, d'ou nécessité d'une relation avec une autre plante, ici le genévrier. (3 photos )
Limodore à feuille avortée - Aspect des fleurs proche des espèces tropicales. Peu de chlorophylle, d'ou nécessité d'une relation avec une autre plante, ici le genévrier. (3 photos )
Limodore à feuille avortée - Aspect des fleurs proche des espèces tropicales. Peu de chlorophylle, d'ou nécessité d'une relation avec une autre plante, ici le genévrier. (3 photos )

Limodore à feuille avortée - Aspect des fleurs proche des espèces tropicales. Peu de chlorophylle, d'ou nécessité d'une relation avec une autre plante, ici le genévrier. (3 photos )

Du côté des botanistes, les orchidées représentent un réel mythe, voire une fascination pour d'autres raisons...

Ce genre est au sommet de l'échelle de l'évolution végétale : les orchidées ont développé des mécanismes extrêmement sophistiqués pour assurer leur survie.

C'est la seule espèce végétale qui émette des phéromones, voire des bouquets de phéromones pour attirer les insectes !

En plus de ce leurre olfactif, certaines orchidées (les ophrys) ont aussi des leurres visuels : elles ont évolué au cours du temps de manière à copier les insectes. Ainsi, certaines ont leur labelle inférieur en forme de mouche, d'abeille, de moustique..., véritable piste d'atterrissage pour les insectes ! Les couleurs violentes de certaines orchidées sont également autant de signaux visuels pour les insectes pollinisateurs...

Lorsque l'insecte butine le nectar au fond de l'éperon, les pollinies déposent le pollen sur son dos.

Cette coévolution vitale entre la plante et l'insecte est fascinante !

Ophrys mouche (Ophrys insectifera) - Poussent toujours isolées.
Ophrys mouche (Ophrys insectifera) - Poussent toujours isolées.
Ophrys mouche (Ophrys insectifera) - Poussent toujours isolées.
Ophrys mouche (Ophrys insectifera) - Poussent toujours isolées.

Ophrys mouche (Ophrys insectifera) - Poussent toujours isolées.

Ophrys abeille (Ophrys apifera) - Grands sépales roses ou blancs. Bois, broussailles.
Ophrys abeille (Ophrys apifera) - Grands sépales roses ou blancs. Bois, broussailles.
Ophrys abeille (Ophrys apifera) - Grands sépales roses ou blancs. Bois, broussailles.

Ophrys abeille (Ophrys apifera) - Grands sépales roses ou blancs. Bois, broussailles.

Ophrys bécasse (Ophrys scopolax) - Labelle plus long que ophrys abeille terminé par un appendice vert. Gynostème en forme de bec d'oiseau.
Ophrys bécasse (Ophrys scopolax) - Labelle plus long que ophrys abeille terminé par un appendice vert. Gynostème en forme de bec d'oiseau.
Ophrys bécasse (Ophrys scopolax) - Labelle plus long que ophrys abeille terminé par un appendice vert. Gynostème en forme de bec d'oiseau.

Ophrys bécasse (Ophrys scopolax) - Labelle plus long que ophrys abeille terminé par un appendice vert. Gynostème en forme de bec d'oiseau.

Ophrys jaune (Ophrys lutea). Sépales vert pâle, pétales jaunâtres, labelle entouré d'une bordure jaune. Espèce de lumière.

Ophrys jaune (Ophrys lutea). Sépales vert pâle, pétales jaunâtres, labelle entouré d'une bordure jaune. Espèce de lumière.

Serapias langue (Serapias lingua) - Prairies sèches, bois clairs.

Serapias langue (Serapias lingua) - Prairies sèches, bois clairs.

Orchis homme-pendu (Orchis anthropophora) - Jusqu'à 40 cm, pleine lumière à mi-ombre.

Orchis homme-pendu (Orchis anthropophora) - Jusqu'à 40 cm, pleine lumière à mi-ombre.

Nous avons également observé ce jour là l'ophrys araignée, l'ophrys moucheron et la listère ovale (photos de mauvaise qualité).

Merci à Emilien de l'association "La Chicorée sauvage" d'avoir invité la SFO et Lot Nature ainsi que pour les connaissances partagées.

Merci à Jean Dauge de la SFO et à tous les orchidophiles venus transmettre leur passion avec autant d'enthousiasme. Jean-Louis, Christian, heureusement vos photos ont bien complété les miennes...

Le mythe des orchidées - Autour de Frescati

Des ouvrages que je recommande :

société française d'orchidologie
société française d'orchidologie

Rédigé par les orchidophiles de la SFO, ce livre est à la fois extrêmement complet et accessible au plus grand nombre.

Le mythe des orchidées - Autour de Frescati

Un guide de poche pratique à emporter lors des herborisations : Les orchidées y sont regroupées par habitat principal, ce qui permet de rechercher facilement les espèces susceptibles d'être rencontrées. ll m'a été offert par un ami ostéopathe m'ayant fait découvrir une station d'orchidées.

Quelques pages feuilletées pour vous... (4 photos)
Quelques pages feuilletées pour vous... (4 photos)
Quelques pages feuilletées pour vous... (4 photos)
Quelques pages feuilletées pour vous... (4 photos)

Quelques pages feuilletées pour vous... (4 photos)

Orchidées vues lors d'autres balades botaniques :

Orchis mâle (Orchis mascula)

Orchis mâle (Orchis mascula)

Orchis pyramidal (2 photos)
Orchis pyramidal (2 photos)

Orchis pyramidal (2 photos)

Céphalanthère (2 photos)
Céphalanthère (2 photos)

Céphalanthère (2 photos)

Platanthère

Platanthère

orchis moucheron (2 photos)
orchis moucheron (2 photos)

orchis moucheron (2 photos)

Orchis bouc (4 photos)
Orchis bouc (4 photos)
Orchis bouc (4 photos)
Orchis bouc (4 photos)

Orchis bouc (4 photos)

Orchis brûlée (photo empruntée à Fanfan)

Orchis brûlée (photo empruntée à Fanfan)

Un peuple qui ne connait pas son passé, ses origines et sa culture ressemble à un arbre sans racine.

Marcus Garvey, homme politique jamaïcain,1887-1940

Commenter cet article

Elo 07/05/2016 22:49

Merci pour ton article car le monde des orchidées sauvage m'est complètement inconnu. J'ai appris plein de trucs. D'ailleurs, je vais aller observer celles du terrain vague d'à côté, de plus près! Bon dimanche à toi et à bientôt. Bisous

wivina 06/05/2016 15:37

Un superbe article qui éclaire un peu ma lanterne. Parfois, on croise certaines plantes lors de nos balades sans vraiment pouvoir les identifier.. Ton article remédie à cela. En tout cas, une chose est certaine....la nature regorge de trésors. Bon we.

Judith 05/05/2016 09:20

Toutes ces belles orchidées dans la nature.....quelle aubaine ! J'apprends pleins de choses dans ton article, notamment sur les leurres olfactifs et visuels de ces plantes. Fascinant ! Merci Florence, bises et bonne journée.

Florence de Jardinsmerveilleux 05/05/2016 19:49

Merci Judith. Je vois que tu es autant fascinée que moi par l'ingéniosité de la nature. Ce serait dommage de passer à côté... Bises

Enitram 04/05/2016 21:07

Orchis mâle (Orchis mascula) et orchis moucheron, les deux orchidées sauvages que j'avais pu observer dans nos prés en Normandie !
C'est fou toutes les variétés !!! Merci pour cette information botanique !
Bonne soirée

Florence de Jardinsmerveilleux 05/05/2016 19:33

Merci également Enitram pour l'info concernant les espèces que tu rencontres en Normandie. Bonne soirée également.

Laurent Mainardis 04/05/2016 14:34

Glups, j'ai dû en tondre ! Le problème c'est qu'elles poussent un peu n'importe où et qu'il semble, selon ce que tu écris, qu'une transplantation soit assez délicate. Je vais tout de même faire une tentative pour en épargner quelques-unes. Merci en tout cas pour cette belle balade au ras du sol pleine d'enseignements. De l'importance de maintenir une diversité des espèces jusqu'au simple bonheur de la contemplation.Belle journée
Laurent

Florence de Jardinsmerveilleux 05/05/2016 19:31

Bonsoir Laurent, Je n'ai pas d'expérience dans la transplantation des orchidées ; ce qui est sûr c'est qu'il faut une symbiose obligatoire avec un champignon pour que les graines puissent germer et que ton plan puisse se multiplier. Bon week-end à toi.

la luciole 04/05/2016 08:45

Merci Florence pour ce passionnant reportage. c'est vrai que les orchidées sont passionnantes. J'en ai découvert une variété lors de ma dernière balade mais je n'ai pas pu la photographier ni l'identifier. J'imagine qu'en ce moment, tu as des journées bien remplies au jardin!
*des bises et une douce journée*
Cécile

Florence de Jardinsmerveilleux 05/05/2016 19:25

Oui Cécile, beaucoup de travail au jardin, mais aujourd'hui je suis de garde et j'espère bien en profiter demain !!! Bises

christine 06/07/2015 04:05

Voila un sujet fort intéressant pour moi qui me passionne pour les orchidées, enfin qui le faisait avant de laisser un peu tomber !!! avant la simple orchidée papillon cultivée par nombre de particulier, on s'aperçoit vite que les espèces sont aussi diverses que variées, toutes magnifiques, toutes intéressantes et chacune avec sa particularité, ce petit monde n'est pas aussi simple qu'il y parait, j'aurai aimé tester la multiplication mais ça demande un laboratoire un peu spécifique ;-)
Merci pour ce joli article

Florence de Jardinsmerveilleux 05/05/2016 19:08

Je vois effectivement sur ton blog que les orchidées tropicales te passionnent et que tu donnes une multitude de judicieux renseignements. Merci pour ton passage.

Christian R de Faycelles 26/05/2015 14:32

Merci Florence d'avoir prolongé, par le biais de ce blog, cette passionnante sortie botanique. N'ayant pu retenir la multitude de renseignements fournis par le conférencier, je retrouve grâce à toi, tout ce que ces fleurs mythiques, magiques, étonnantes... ont de particulier, de différent des autres plantes.

Jardinsmerveilleux 26/05/2015 23:09

Oui Christian, écrire me permet à moi aussi de ne pas oublier cette passionnante rencontre avec les orchidées qui poussent à nos portes.
De même, merci à mes amies blogueuses pour l'intérêt révélé pour ces petites merveilles de la nature !

sylvaine 24/05/2015 11:31

Superbe article et richement documenté. J'ai remarqué que j'ai la chance d'en avoir chez moi, à certains endroits, j'évite de ce fait de tondre tant que la floraison n'est pas terminée. Je me ravie de voir ainsi un parterre de serapias lingua préservé.

Mag 23/05/2015 14:59

Merci pour ton article vraiment intéressant !
Je connais très peu le monde des orchidées même s'il est vrai qu'il fascine un grand nombre. J'ai donc d'autant plus découvert grâce à ton article. Notamment l'évolution vers la copie d'insectes : c'est fascinant !
Je te souhaite un bon week-end !

Chantal Helene 23/05/2015 09:22

Je découvre ce blog avec gourmandise tant il est une mine d'info super intéressantes. Je ferai plus attention aux orchidées sauvages et pourrai les nommer. Merci Florence.

Sylvaine 22/05/2015 21:11

Un merveilleux article :)
Il y a autant, et peut-être plus, d'orchidées autochtones que d'orchidées tropicales.
J'en ai même dans mon jardin en pleine ville !
Bonne soirée

Michèle Camusso 22/05/2015 17:40

J'ai souvent vu des orchidées, des plateaux du Massif Central aux falaises bretonnes, mais j'ignorais qu'il en existait autant d'espèces en France. C'est amusant, en plus, de découvrir leurs noms souvent évocateurs. Merci pour cet article très intéressant..

Jardinsmerveilleux 22/05/2015 23:25

Les orchidacées constituent la famille botanique la plus importante en nombre d'espèces. Je me suis tout autant régalée à écrire ce post que lors de la balade botanique !
Bon voyage dans les jardins anglais. Peut-être visiteras-tu certains de ceux évoqués dans ce blog...

À propos

Balades dans les plus beaux jardins du monde et influence sur mon jardin de Frescati...