Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
01 May

Les jardins du Schloss Linderhof - Bavière

Publié par Jardinsmerveilleux  - Catégories :  #Jardins d'Allemagne

Dés les premiers pas dans le parc qui sert de cadre au Chateau de Linderhof, la personnalité et l'âme de Louis II de Bavière transpirent. Louis II voulait un jardin à la française mais également, un décor d'exception, un décor théâtral et romantique !

Quatre ans après avoir été couronné en 1864 (à 18 ans), il dessinait déjà les plans des châteaux de Linderhof et du Neuschwanstein.

Ludwig II, roi de Bavière. 1845 - 1886

Ludwig II, roi de Bavière. 1845 - 1886

Distant d'environ 1h30 de Munich, la compagnie viator propose une journée en bus pour visiter les châteaux de Linderhof et Neuschwanstein, et le village d'Oberammergau.

Linderhof niche au coeur des forêts des Alpes Bavaroises entre la frontière autrichienne et allemande en Haute Bavière (Oberbayern).

Le souhait initial de Louis II auprès du paysagiste de la cour, Carl von Effner, était de reproduire ici les jardins de Versailles. L'étroitesse du paysage ne le permettant pas, cette idée fût redirigée vers le 3ème projet fou de Louis II, le château de Herremchiemsee sur le lac de Chiemsee.

Etang sur le chemin d'accès au château : le cygne, animal totem de Louis II de Bavière.

Etang sur le chemin d'accès au château : le cygne, animal totem de Louis II de Bavière.

Pour le moins vaste de tous ses châteaux, Louis II de Bavière s'est alors inspiré du Petit Trianon de Versailles.

Tout comme aux résidences privées du Petit Trianon, Linderhof devait être exclusivement un lieu de retraite pour ce roi enclin à la solitude.

Louis II vouait un véritable culte à Louis XIV et de nombreuses allusions ou hommages au Roi soleil jalonnent le domaine. Ce qui frappe, c'est cette admiration qu'il lui voue 200 ans plus tard et ces projets aussi onéreux en 1870 !

La table montée sur un « ascenseur » est surprenante. On dressait la table en cuisine et celle-ci montait jusqu’à la salle à manger du roi où il dinait le plus souvent seul, vers 17h son heure de lever, car Louis II vivait la nuit !

4 photos
4 photos
4 photos
4 photos

4 photos

L’assemblage étonnant d’une construction en rococo et de jardins en terrasses inspirés de la Renaissance italienne, donne au site un charme particulier tel un véritable décor de conte de fées.

3 photos (vue de l'entrée du château)
3 photos (vue de l'entrée du château)
3 photos (vue de l'entrée du château)

3 photos (vue de l'entrée du château)

L’ensemble des jardins de Linderhof a été conçu en respectant les formes naturelles du terrain très vallonné. Suivant le modèle des villas de la renaissance italienne, l’architecte de cet ensemble a su utiliser les nombreuses pentes en y aménageant différents bassins, cascades et jardins en terrasse. De nombreux éléments architecturaux contribuent à l’harmonie qui règne dans cet endroit.

De son lit, Louis II bénéficiait d'une splendide vue sur l'enfilade de cascades descendant des collines, encadrées par des tonnelles ornées de rosiers et de vignes... La visite des Jardins de Linderhof en mai doit être splendide.

5 photos (la vue, derrière le château)
5 photos (la vue, derrière le château)
5 photos (la vue, derrière le château)
5 photos (la vue, derrière le château)
5 photos (la vue, derrière le château)

5 photos (la vue, derrière le château)

Dans le parc à l'anglaise, trône un pavillon mauresque, construction métallique acquise par Louis II à l’ Exposition Universelle de Paris en 1867.

La grotte de Vénus*, caverne artificielle, recrée l’ambiance de l’épisode du Venusberg de l’opéra de Richard Wagner "Tannhäuser". Grâce aux techniques déjà modernes de l’époque, Louis II pouvait assister, dans cette grotte, à des représentations privées données exclusivement à son égard.

* Pour les amateurs de jardins et lors de visite organisées, je recommande de bien s'assurer qu'un temps suffisant est prévu après la visite du château pour faire quelques pas tranquillement dans les jardins. La grotte ne se visite qu'en été.

A environ une heure du Linderhof, nous avons visité le Neuschswanstein (traduction : le Nouveau rocher du Cygne) qui comme son nom le laisse présager se situe sur un piton rocheux et n'a donc pas de Parc (donc pas de page dédiée dans ce blog).

Le château de Neuschwanstein de style néo-médiéval est un pur produit de l'imagination de Louis II ; inspiré tant par les contes et légendes germaniques que par l'univers des opéras de Richard Wagner qu'il affectionnait tant.

Il aurait notamment inspiré Walt Disney pour la création du château de la Belle au Bois Dormant.

2 photos
2 photos

2 photos

Wagner, le grand ami de Louis II

Pour le plaisir :

Oberammergau, la Bavière telle qu'on l'attend !

4 photos
4 photos
4 photos
4 photos

4 photos

Le paon, autre animal mis à l'honneur par Louis II dans de nombreuses faïences, peintures et sculptures du château.

Ci-dessous photos de mon paon :

3 photos
3 photos
3 photos

3 photos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

jacqueline. 03/05/2015 12:47

Tès romantiques ces lieux, et la Bavière est prévue dans mes balades futures!

wivina 02/05/2015 08:54

Encore un très bel endroit que tu as visité et que tu partages...Merci beaucoup. Bonne journée.

Michèle Camusso 01/05/2015 11:22

Quelles belles découvertes! En plus, le soleil me semble être de la partie, ce qui ne gâche rien. Profite bien de la Bavière et de ses jolies maisons peintes. Bisous.

Jardinsmerveilleux 01/05/2015 12:15

Merci Michèle. Encore quelques belles découvertes suivent...

Archives

À propos

Dans les jardins du monde et dans mon jardin de Frescati...