Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
02 May

Jean Mus, un jardin c'est du rêve et de l'imagination

Publié par Florence de Jardinsmerveilleux  - Catégories :  #Expositions, #Conférences

Jean Mus, architecte de jardins méditerranéens

Saint-Jean de Beauregard, avril 2017

 

Conférence sur l'art des jardins méditerranéens contemporains 

Pour ceux qui le connaissent, inutile de dire que Jean Mus est un personnage au caractère bien trempé et que sa conférence fut haute en couleur !

Jean Mus, un jardin c'est du rêve et de l'imagination

Selon lui, un architecte de jardin doit être un peu poète, avoir le sens du rêve et de l'imagination. 

L'exploitation de nos sens est un facteur clé de la réussite d'un beau jardin.

La vue : "il faut savoir profiter des perspectives, des avancées et des reculs, s'abandonner à la lumière"...

L'ouïe : "il faut avoir une portée musicale permanente, le sens du bruit de la pluie ou du vent dans les arbres, les bambous, les premiers sons du matin qui mettent de bonne humeur"...

L'importance de la lumière...

L'importance de la lumière...

Le toucher : ce sens est très important avec les plantes méditerranéennes, les aromatiques, les plantes duveteuses à placer au bord des sentiers.

Le goût, qui est le premier sens que nous ayons eu.

L'odorat, très fort dans les lieux méditerranéens. Le paysagiste devient un peu parfumeur.

Sentier en pente stimulant la vue, le toucher, l'odorat...

Sentier en pente stimulant la vue, le toucher, l'odorat...

L'impact des sens anime son travail au quotidien.

Ensuite, il faut des complices. Le premier, c'est l'architecte ; "mais il a souvent la tête dans les étoiles". Il faut certes 30% d'utopie, mais aussi 70% de réalisme.

Mais son plus grand complice reste le jardinier, le vrai jardinier car "malheureusement aujourd'hui 80% sont de faux jardiniers"...

Jean Mus aime à recréer des ambiances comme nos grand-mères l'ont toujours fait :

Plantes sur une table

Plantes sur une table

La scène ci-dessous reprend une tradition méditerranéenne qui consiste à peindre à la chaux les troncs des arbres (protection contre le soleil et les insectes). Elle participe ici au décor.

 

Jean Mus, un jardin c'est du rêve et de l'imagination

 

Jean Mus a connu durant son enfance l'ambiance des beaux jardins grâce à son père à la tête de 17 jardiniers.

La plupart des propriétaires avec lesquels il a eu la chance de travailler, en France et à l'étranger, depuis plus de quarante ans ont souvent une culture jardinesque et du personnel formé pour l'entretien.

Il déplore que ces dix dernières années, on assiste à une destruction des règles de composition des jardins avec les nouveaux propriétaires. "Cela devient grotesque !" 

Jean Mus, un jardin c'est du rêve et de l'imagination

Jean Mus travaille beaucoup avec les plantes endémiques, comme le buis, la lavande, l'immortelle, la myrte, la germandrée, la santoline... Parfois, un jardin peut être planté avec 80% de plantes indigènes.

Il aime les dégradés de verts et de gris. Pour obtenir l'effet ci-dessous, la santoline est taillée trois fois par an, à des périodes bien précises.

Ses deux plantes fétiches sont le buis et la santoline.

A l'inverse de l'immense variété de plantes que l'on peut trouver à la fête des plantes de Saint-Jean de Beauregard, Jean Mus dit vouloir travailler à la fin de sa vie avec un minimum de plantes, cinq lui paraissant un bon chiffre...

Jean Mus, un jardin c'est du rêve et de l'imagination

La grâce méditerranéenne est aisée, elle tient dans le creux de la main.

Jean Mus

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Isabelle 03/05/2017 21:58

Un livre magnifique que j'ai la chance d'avoir dans ma bibliothèque.
J'aurais bien aimé écouter cet "artiste".

Caroline 03/05/2017 16:32

De magnifiques perspectives! Je suis d'accord avec ce monsieur, on n'a pas forcément besoin de beaucoup de plantes, plus ça va, moins je collectionne comme au début. Le fouillis me donne mal au crâne lol. Par contre, les jardins sont de plus en plus petits, que veux-tu faire si les gens n'ont que des petits terrains, on ne peut pas s'éclater comme on voudrait et y mettre de grands arbres. Pour moi, un jardin sans un bel arbre, c'est un peu loupé...
Ce week-end j'étais en touraine à cet endroit:http://moulinfrancueil.com/
un grand terrain, quelques arbres majestueux placés ici et là et voilà! Forcément un résultat magnifique. Quoique les abords du "moulin" étaient magnifiques aussi, pont de fer forgés blancs, énormes buis en boule, rosiers etc...
Ce livre me fait bien envie, d'habitudes je n'accroche pas avec les jardins méditerranéens mais par contre j'aime beaucoup les aromatiques et la couverture est magnifique...
Bises et bonne fin de journée!

Jacqueline. 03/05/2017 13:44

Avec cela ton jardin va se transformer, devenir encore plus beau, peut être remarquable, d'ailleurs son nom est déjà parfait, Trève de plaisenteries, cette conférence devait être bien intéressante ! Dommage je suis en climat limite océanique et continental !
Bonne journée

catherine 03/05/2017 09:11

reportage très intéressant,
j'aime beaucoup les jardiniers passionnés, de surcroit de renom, mais parfois ils sont un peu déconnectés de la vraie vie des "petits" jardiniers
mais je suis sûre que se promener dans ses jardins doit être très enrichissant!
bonne journée Florence

sylvie frapier 03/05/2017 08:12

Merci Florence. Très intéressant, un Monsieur que l'on doit avoir plaisir à écouter, on sent un homme passionné par son métier et son passé, son enfance sont palpables à travers ton article. La dernière photo m'a donné l'idée de tailler ma santoline en boule ♥. Merci pour ce partage. Bises. Sylvie

Archives

À propos

Dans les jardins du monde et dans mon jardin de Frescati...